Une nouvelle étude identifie les principales priorités de la recherche sur les masculinités et la SDSR

Une étude mondiale menée conjointement par l'Université Queen's de Belfast, le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), l'Alliance MenEngage et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a identifié les principales priorités de recherche pour impliquer les hommes et les garçons dans la santé et les droits sexuels et reproductifs (SDSR).

Publiée dans The Lancet, l’étude identifie 26 questions prioritaires comme étant d’importantes pistes de recherche pour comprendre et faire progresser l’engagement des hommes et des garçons dans la santé et les droits sexuels et reproductifs dans le contexte de la justice de genre et des efforts en matière de droits de l’homme. Les résultats peuvent être explorés à l’aide d’un tableau interactif disponible sur le site web de l’OMS

Les résultats ont été présentés lors d’un événement hybride le 1er mai 2024 à New York, en marge de la 57e session de la Conférence sur la population et le développement (CPD57). Vous pouvez consulter l’enregistrement de l’événement ici et ce fil de discussion sur X pour quelques points forts de l’événement.

De nombreux membres et partenaires de l’Alliance MenEngage ont participé à la recherche, apportant leur expertise et leur point de vue pour éclairer la prochaine génération de recherche SDSR autour des hommes et des garçons. Pour garantir une approche diversifiée et inclusive, 200 chercheurs, décideurs politiques et organisations de la société civile de 60 pays ont été identifiés pour participer, en tenant compte des éléments suivants

  • les chevauchements et les lacunes du domaine,
  • de la manière dont les différentes parties prenantes abordent la santé et les droits sexuels et génésiques, et 
  • de la manière dont les données existantes représentent trop ou pas assez les voix, les points de vue et les besoins liés aux SDSR et à l’égalité entre les hommes et les femmes.

En outre, les parties prenantes comprenaient celles qui travaillent à l’engagement des hommes et des garçons et à la prise en compte de la masculinité dans divers domaines de la santé et des droits sexuels et génésiques, tels que 

  • la planification familiale, la contraception et l’avortement ; 
  • la prévention et le traitement du VIH et des MST 
  • l’accès aux services et aux soins de santé sexuelle et reproductive ; 
  • les grossesses chez les adolescentes, la sexualité et l’éducation sexuelle ; 
  • la prévention de la violence fondée sur le genre, l’éducation au genre et le changement des normes sociales ; 
  • mutilations génitales féminines (MGF), droits des femmes et des filles ; 
  • l’accès des LGBTIQ aux soins et aux droits relatifs à l’orientation sexuelle, à l’expression et à l’identité de genre, et aux caractéristiques sexuelles (SOGIESC) ;  
  • les droits menstruels, l’égalité des sexes, la santé maternelle et infantile, les soins pré-post-nataux, la paternité et le travail de soins. 

Alliance MenEngage souhaite remercier les nombreux membres et partenaires dont le temps et l’expertise ont contribué à éclairer les résultats de cette étude. 

L’Alliance MenEngage comprend que le travail autour des hommes, des garçons et de la SDSR fait partie du travail plus large de transformation des masculinités patriarcales et de travail avec les hommes et les garçons pour la justice de genre. Il s’agit d’un processus à long terme et nous nous efforçons de promouvoir un travail avec les hommes et les masculinités qui soit intersectionnel, féministe et collaboratif. 

Cliquez ici pour en savoir plus sur le travail de l’Alliance MenEngage autour de la SDSR.

D’autres détails sont reproduits ci-dessous à partir d’un article publié à l’origine par l’OMS, avec l’autorisation et des modifications mineures. 

 

« Masculinities and sexual and reproductive health and rights : a global research priority setting exercise », publié dans The Lancet Global Health, explore comment la recherche sur l’engagement des hommes et des garçons a souvent négligé la manière d’aborder les masculinités néfastes de manière à promouvoir l’égalité des sexes dans de nombreux programmes de santé sexuelle et reproductive et de droits connexes.

« La promotion des droits en matière de santé sexuelle et reproductive exige de remettre en question les relations de pouvoir néfastes et inégales entre les sexes en travaillant avec les hommes aux côtés des femmes », a déclaré le Dr Maria Lohan, coauteur de l’étude et titulaire de la chaire UNESCO sur les masculinités et l’égalité des genres à l’université Queen’s de Belfast.

Pour le nouveau programme de recherche prioritaire, l’équipe a d’abord établi plusieurs thèmes primordiaux afin de combler cette lacune :

  • comprendre les masculinités, l’égalité et la santé et les droits sexuels et génésiques ;
  • améliorer les programmes visant à faire progresser l’égalité entre les hommes et les femmes en abordant les masculinités dans le contexte des SDSR ;
  • améliorer les méthodes de recherche sur les normes de genre et les SDSR ; et
  • améliorer les services et les politiques équitables et fondés sur les droits à grande échelle.

Les chercheurs ont demandé à des experts d’institutions universitaires et de la société civile d’identifier et de classer les questions les plus importantes, à travers ces thèmes, concernant la manière d’aborder les normes de genre néfastes liées à la masculinité dans les programmes de SDSR.

Les résultats ont montré que certaines des questions les mieux classées portaient sur l’impact des normes de genre sur la santé et les droits sexuels et génésiques, sur la manière d’impliquer les hommes et les garçons dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des programmes et services de santé et de droits sexuels et génésiques, sur la manière de mettre en œuvre des approches transformatrices en matière de genre pour impliquer les hommes et les garçons, notamment par le biais d’une éducation sexuelle complète, et sur les divers besoins des hommes et des garçons en matière de santé et de droits sexuels et génésiques.

Le programme de recherche est publié à l’occasion du 30e anniversaire du programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement (PA-CIPD), qui a marqué un tournant dans le domaine de la santé et des droits sexuels et génésiques et qui, pour la première fois, a souligné l’importance de travailler avec les hommes et les garçons. Il s’appuie sur trois décennies de travaux réalisés par des chercheurs, des militants et des praticiens sur l’engagement des hommes et des garçons et définit des priorités pour faire progresser l’égalité des sexes dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive à l’avenir. Cet agenda de recherche commun devrait guider le type d’acquisition de données probantes nécessaire à l’égalité des sexes en matière de santé sexuelle et reproductive, et il est important que le financement soit orienté en conséquence, selon le Dr Avni Amin, co-auteur du document et chef d’unité au département Santé sexuelle et reproductive et recherche de l’OMS.

« L’exercice qui a conduit à cet agenda de recherche a été vaste et a inclus des parties prenantes de différents contextes et pratiques, il s’est efforcé de refléter leurs préoccupations », a déclaré la coauteure Magaly Marques, conseillère principale pour l’Alliance MenEngage. « Le résultat est un programme commun pour guider les investissements futurs dans le travail sur les masculinités dans la santé et les droits sexuels et reproductifs, qui s’aligne réellement sur les objectifs d’égalité des sexes dans ce domaine. 

Cette étude a été menée par le Programme spécial des Nations unies sur la reproduction humaine (HRP), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ainsi que l’Université Queen’s de Belfast, l’Alliance MenEngage Global, l’Université de Western Cape et l’Université de Stellenbosch.

 

Image de couverture par : Jonathan Torgovnik/Getty Images/Images d’autonomisation

Disclaimer : La traduction française a été réalisée par MenEngage à l’aide d’un outil de traduction automatique.

 

Date
13 mai 2024
Source
Global
Réseau
Global

Related

Story
Global
MenEngage