Déclaration commune : Un appel à tous les hommes et à tous les garçons pour qu’ils s’engagent en faveur de l’autonomie corporelle de toutes les femmes, de toutes les filles et de toutes les personnes ayant des identités de genre différentes.

Déclaration commune : Urgence d'un soutien audacieux aux droits humains fondamentaux et à l'autonomie corporelle de toutes les femmes, filles et personnes d'identités de genre diverses : Un appel à tous les hommes et garçons pour qu'ils s'engagent à soutenir les droits humains fondamentaux à l'autonomie corporelle, à la dignité et à la liberté de toutes les femmes, filles et personnes d'identités de genre diverses.

Nous, MenEngage Global Alliance et North American MenEngage Network (NAMEN), sommes profondément préoccupés par la perspective que les droits déjà reconnus, protégés et exercés par les femmes, les filles, les personnes trans et non binaires, dans toutes leurs diversités et intersectionnalités, aux États-Unis d’Amérique puissent bientôt être révoqués et leur être refusés. Un projet d’avis de la Cour suprême des États-Unis a été révélé de manière inattendue, mais la Cour le reconnaît comme légitime. S’il est adopté, une majorité potentielle de la population du pays n’aura plus le droit à l’autonomie et à la souveraineté corporelles – de prendre ses propres décisions sur son corps et sa vie. Il est consternant que la plus haute juridiction du pays envisage même que les femmes, les jeunes filles, les personnes trans et non binaires puissent être privées de leurs droits à la liberté, à la dignité et à la liberté.

Nous exprimons notre soutien et notre solidarité à tous ceux qui ont exprimé leur indignation et continuons d’espérer que le projet d’avis de la Cour suprême n’ira pas de l’avant dans son intention de supprimer Roe vs. Wade, qui protège depuis près de 50 ans le droit d’une femme à interrompre une grossesse. Nous exprimons en outre notre soutien à la décision prise par Roe vs. Wade en 1973, qui a mis fin aux avortements dangereux et sauvé de nombreuses vies depuis lors.

Nous exprimons également notre solidarité avec toutes les personnes impliquées dans l’appel à l’accès universel à un avortement abordable, sûr et légal. Avec les « lois de déclenchement » en place dans de nombreux États et d’autres charges indues importantes qui existent déjà, la révocation de Roe vs. Wade aurait un impact sur la vie de toutes les personnes aux États-Unis et à l’étranger et, comme c’est souvent le cas, pèserait de manière disproportionnée sur les femmes noires, latino-américaines, indigènes et de couleur, les jeunes, les personnes LGBTIQ, les femmes à faible revenu et celles qui travaillent dans le secteur informel, ce qui les marginaliserait davantage et leur porterait directement préjudice.

Nous élevons nos voix aujourd’hui pour soutenir le droit des femmes à un avortement sûr et légal. Ensemble, nous réaffirmons notre position sur le soutien des droits fondamentaux à l’autonomie corporelle et aux droits reproductifs pour les femmes et les personnes qui en ont besoin, et nous travaillons à contester les lois et les politiques qui restreignent le droit et l’accès à l’avortement sûr et aux soins post-avortement pour tous ceux qui en ont besoin.

Nous appelons tous les hommes et les garçons, en particulier les hommes en position de pouvoir et d’influence dans les institutions, à se joindre à nous pour protéger l’accès à des avortements sûrs et légaux. Le droit à la vie privée et le droit de déterminer si et quand mener une grossesse à terme et si et quand devenir parent sont des éléments fondamentaux de l’autonomie des femmes et des personnes trans et non binaires, et ont un impact sur la vie et le bien-être de leur entourage. Nous savons que pour beaucoup d’hommes et de garçons, le déni légal des droits des femmes et des filles et de ceux qui ont des identités de genre diverses est consternant. C’est pourquoi nous les exhortons à exprimer leur indignation et à défendre les droits sexuels et reproductifs.

Chacun d’entre nous peut prendre des décisions autonomes sur son corps et sa vie, y compris sur la grossesse et l’avortement. Nous devons remettre en question les normes, les systèmes et les politiques qui créent des obstacles à un avortement sûr et à l’autonomie corporelle.

Nous pensons qu’aucun obstacle ne devrait s’interposer entre une personne enceinte et son choix de mener ou non sa grossesse à terme. Pourtant, de nombreuses femmes et filles, ainsi que des personnes trans et non binaires, ne sont actuellement pas en mesure d’accéder à l’avortement sûr et légal et aux soins dont elles ont besoin dans le monde. Cette décision entravera dramatiquement et dangereusement ces droits pour une grande partie du pays. Nous reconnaissons l’impact disproportionné qui continuera de s’abattre sur les femmes de couleur, les Noirs, les autochtones, les lesbiennes, les gays, les bisexuels, les transgenres et les personnes non binaires, ainsi que sur les communautés de jeunes qui vivent à ces intersections et qui sont en marge des marges.

Les hommes et les garçons doivent se lever et faire entendre leur voix

Chez MenEngage Global Alliance et North American MenEngage Network (NAMEN),

  • Nous pensons que la santé et les droits sexuels et reproductifs ne sont pas seulement des questions qui concernent les femmes et les personnes trans et non binaires. Ce sont des questions qui concernent tout le monde et qui ont un impact sur chacun d’entre nous.
  • Nous nous engageons dans la tâche critique de centrer et d’élever l’agence, les voix, l’analyse et les demandes des filles et des femmes de couleur, noires, indigènes, lesbiennes, gays, transgenres, jeunes et personnes non-binaires qui sont en marge de la marge d’accès à un avortement sûr, abordable et légal, et aux soins.
  • Nous appelons les hommes et les garçons à ajouter leurs voix et à prendre des mesures pour protéger l’accès à l’avortement sûr et légal et à s’exprimer lorsqu’ils sont témoins de violations des droits humains des femmes, des filles et des personnes d’identités sexuelles diverses, y compris leur droit aux soins de santé génésique.
  • Nous nous engageons à soutenir les droits fondamentaux des femmes et des personnes trans et non binaires à l’autonomie corporelle et aux droits reproductifs et à travailler à la remise en cause des lois et des politiques qui restreignent le droit et l’accès à un avortement sûr et aux soins post-avortement pour tous ceux qui en ont besoin.
  • Nous appelons tous les hommes et les garçons, dans toutes les diversités, à travailler en tant qu’alliés significatifs pour mettre fin à ce contrôle existant depuis longtemps sur la sexualité et la reproduction des femmes et des personnes trans et non binaires.
  • Nous nous engageons à être solidaires et à suivre le leadership des leaders féministes et des leaders de la santé et des droits sexuels et reproductifs (DSSR), en particulier les Noirs et les Autochtones, les personnes de couleur et celles qui vivent aux intersections, dans cette lutte commune nationale et mondiale.
  • Nous nous engageons à continuer à nous lever et à nous opposer à toute politique qui empêche quiconque, où que ce soit, de prendre des décisions autonomes sur son propre corps et sa propre vie, y compris les décisions concernant la grossesse et l’avortement.

Nous sommes consternés par cette récente nouvelle et nous nous tenons responsables de prendre part au changement que nous souhaitons voir dans le monde.